Cours Hebdomadaire Hashkafa #113 - Le rôle d'Avraham Avinou dans l'Agenda Divin

Donné le 31 octobre 2022



Je veux juste commencer ce shiour en parlant de la signification du mois de Cheshvan ; c'est un mois spécial et je tiens à souligner pourquoi.

Avant de commencer, ce shiour devrait être un mérite pour la santé et le succès des familles de Regina bat Yossef Reuven, Yeshaia ben Yisrael et Binyamin Wolf ben Zvi Hersch et Baruch ben Binyamin Wolf. Aussi, ce devrait être pour la refouah shelema pour David Zvi ben Sarah ; il devrait avoir refouah shlema. Rena bat Soul, elle aussi devrait avoir une refouah shlema.


Cheshvan est un mois très spécial et intéressant. En fait, Cheshvan est un mois messianique. Un signe indicatif de cela est que, de tous les mois de l'année, Cheshvan est le seul mois qui n'a pas de Yom Kadosh, pas de vacances d'aucune sorte, que ce soit des vacances régulières, un jour de jeûne, aucun jour n’est considéré comme un type de jour Saint. Par conséquent, on l'appelle "mar Cheshvan", l'amer Cheshvan. La question est, à la Fin des Temps, comment Cheshvan va-t-il être consolé ? Considérez toute l'histoire du peuple Juif et il n'y a pas un seul jour important qui se produit pendant Cheshvan. C'est pourquoi nous l'appelons "amer". Comment sera-t-il consolé ? — En étant un mois messianique ! D'une certaine manière, Cheshvan peut être le début du revirement. C'est peut-être le début de la libération de Mashiach ben Yossef, en termes de Cheshvan. Il y a quelque chose d'un événement messianique qui se passe à Cheshvan. C'est pourquoi, à la Fin des Temps, ce sera le plus beau mois de tous car, quelle que soit l'étape de la Rédemption dans laquelle nous nous trouvons, nous anticipons des progrès à Cheshvan.


La deuxième chose est youd-aleph Cheshvan - le onzième jour du mois de Cheshvan; c'est le yahrtzeit de Rachel Imenou. Elle mourut le jour du youd aleph Cheshvan, comme on peut facilement en attester par le fait que tant de personnes en Eretz Yisrael se rendent à son kever — sa tombe. Nous savons que Rachel Imenou était responsable de la Rédemption. C'est elle qui a prié ; ils se sont arrêtés sur sa tombe sur le chemin de Babylone pendant l'exil de Babylone. En route vers Babylone, les captifs Juifs se sont arrêtés sur sa tombe pour prier pour son intercession et, ô surprise - j'en ai parlé une fois sur youd aleph Cheshvan dans un shiour sur Tisha Be'Av – et elle a réussi ! Par conséquent, Dieu a dit : à l'origine, j'allais les exiler jusqu'à l'ère messianique mais maintenant je ne les exilerai à Babylone que pour soixante-dix ans. Rachel a en fait mis fin à l'exil et, par conséquent, elle est connue comme la « mère de la rédemption ». En effet, une haftara qui lui est dédiée, Yirmiyahu, lamed aleph — Jérémie 31, parle d'elle. Dieu lui dit : "Sèche tes larmes ; Je ramènerai encore le peuple Juif dans son pays. Elle mourut le youd aleph Cheshvan pour être enterrée à cet endroit où les Juifs passeraient pour lui demander d'intercéder, et elle le ferait.


Le jour anniversaire de son décès, le 11 Cheshvan, est un jour très important, un jour propice à une sorte de situation messianique. C'est une deuxième idée.


Une troisième idée est - j'ai donné une fois un shiour à ce sujet - que le youd aleph Cheshvan est le jour où le ohr rishon - la première lumière ou lumière messianique, était censée descendre dans le monde mais elle ne l'a pas fait. Au lieu de cela, son analogue physique, l'eau, a abouti au maboul - le déluge. Cela s'est produit, non pas le 11, mais les 17 et 18 Cheshvan parce que, le jour du youd-aleph Cheshvan, Mathusalem, la personne la plus âgée qui ait jamais vécu - 969 ans - est décédée à cette date et le Ribono Shel Olam n'a pas voulu intervenir ou distraire ce jour en amenant le maboul ; il faudrait retarder de sept jours pour respecter le shiva – le deuil. Cela s'est terminé le 17ème et 18ème jour donc, ce qui aurait dû être le ohr rishon est devenu le maboul et a détruit le monde. J'en ai parlé en termes de Noach et en termes de youd aleph Cheshvan, les deux. Par conséquent, yud-aleph Cheshvan est vraiment un jour où le ohr rishon, le ohr mashiach, le ohr ha'ganuz – la Lumière Cachée, semble se révéler. C'est un troisième concept qui explique pourquoi Cheshvan est si important.


Cheshvan n'est pas un mois ordinaire et ce qui est également intéressant, c'est que le jour de Rosh Chodesh Cheshvan, il y a eu une éclipse solaire, ce jour-là. Nous savons qu'une éclipse ne peut se produire qu'à Rosh Hodesh parce que la lune passe devant le soleil. La plupart du temps, la lune est au-dessus du soleil, ou en dessous du soleil. Mais parfois, elle se superpose au soleil et bloque la lumière du soleil. C'est ce qu'on appelle une "éclipse solaire" qui ne peut se produire qu'à Rosh Hodesh.

Et bien, devinez quoi ? Cela s'est passé le jour de Rosh Chodesh Cheshvan. Une éclipse solaire est un très mauvais signe pour les Goyim. Qu'il y ait une éclipse solaire sur Cheshvan, un mois messianique, est un très bon signe pour les Juifs. On ne sait jamais ; peut-être que ce mois-ci est le bon... Peut-être que ce mois-ci sera LE tournant. Si vous vous souvenez, j'ai prédit aussi qu'à Tevet, le mois de Hanukkah - j'ai donné un shiour entier à ce sujet - il y avait une éclipse solaire le jour de Rosh Chodesh Teves coïncidant avec le mois de Essav. J'ai prédit que Essav passerait un moment terrible et , peu de temps après, viendrait l'effondrement de la Russie, de l'Europe et des États-Unis, et ils s'effondrent tous. Espérons que cela se produise, que ce mois-ci soit le début du revirement et l'initiation du processus messianique. Quoi qu'il en soit, je pense que cela mérite d'être mentionné pour ceux qui ont l'espoir que le Machia'h arrive.


Portion de la Torah « Lech Lecha »


Je veux maintenant parler de la parasha - la portion de la Torah, "Lech Lecha", une partie très, très intéressante. Nous connaissons le scénario de base d'Avraham Avinou commandé par Dieu de quitter Charan qui est, soit dit en passant, supposé être dans le sud-est de la Turquie moderne, non loin de la Syrie. Il reçut l'ordre de partir et de se rendre en Eretz Yisrael où, par la suite, il y eut une famine qui l'obligea à se rendre en Égypte.


Lorsque l'on considère l'histoire de "Lech Lecha" et Avraham Avinou et comment il a été désigné par Dieu pour commencer tout le processus de rectification de la Création, c'est vraiment très étrange. J'aimerais en parler ; il véhicule de nombreuses leçons, des messages, pour nous, le peuple Juif. J'aimerais commenter ces idées.


C'est un début étrange. Avraham Avinou a 75 ans. Même à l'époque où les gens vivaient jusqu'à un âge avancé - non plus jusqu'à 900 ans mais, disons, jusqu'à 105 ans - ils étaient considérés comme des vieillards. Un homme de 75 ans, même à cette époque, était un vieil homme, pas un jeune homme. Le Ribono Shel Olam—Maître de l'Univers, aurait pu apparaître à Avraham Avinou quand il avait trente ans ; quelle différence ?! Alors il aurait eu toute la jeunesse et l'énergie, le dynamisme, d'un jeune homme. J'imagine qu'il aurait été beaucoup plus facile pour lui de faire ce qu'il était chargé de faire. Pourquoi, alors, le Ribono Shel Olam apparaîtrait-il à un vieil homme de soixante-quinze ans ? Quelle énergie a-t-il vraiment ? Évidemment, on retrouve la même chose chez Moshe Rabbeinu qui avait 80 ans. C'est un vieil homme. Pourquoi ferait-il ça ? C'est la première idée étrange de cette histoire.


Le deuxième aspect étrange est que Dieu dit à Avraham Avinou : tu dois quitter ton lieu de naissance, quitter beith avicha - la maison de ton père, quitter toute ta famille. Savez-vous à quel point c'est difficile ? Tu as 75 ans, tu penses évidemment à la retraite quand, tout d'un coup, on te donne l'ordre de quitter tout, tout, tout ce que tu sais, très difficile ! Pourtant, nous constatons que le Ribono Shel Olam lui a dit "Lech lecha me'artz'cha u'me'moladet'cha u'me'beis avicha" - quitte ta terre, la terre de ta naissance, et la maison de ton père, c'est-à-dire de toute ta famille, de tes amis et de tous ceux dont tu es proche. Encore une fois, c'est une demande étrange à faire à un vieil homme.


Alors Dieu lui dit : tu vas « el ha'aretz asher ar'echa » - dans un pays que Je te montrerai. Il ne lui dit pas exactement où, n'est-ce pas ? Il est important pour quelqu'un qui va voyager vers l'inconnu d'avoir une idée de l'endroit où il va parce que, généralement, vous voulez vous sentir en sécurité à ce sujet, être préparé. Comme il en a été informé, il n'avait aucune idée de l'endroit où il irait. Le Ribono Shel Olam a soumis Avraham à beaucoup d'insécurité. Pourquoi a-t-il fait cela ? En plus, il ne part pas en vacances. Il va vivre là-bas. Savez-vous à quel point il est difficile pour une personne âgée de s'adapter à un nouvel endroit ? Abandonnant toute famille, il doit s'adapter à un environnement complètement nouveau. Comment ferait-il cela ? Qu'en est-il de la parnassa - les moyens de subsistance ? On ne sait pas comment Avraham Avinou a gagné la sienne. Il était probablement berger parce que c'est ce qu'il a fait plus tard. Comment faire une parnassa dans un nouvel endroit sans connaître la destination ? Ces idées sont très étranges. L'incertitude augmentait énormément la difficulté de ce que le Ribono Shel Olam lui demandait de faire.


Alors que se passe-t-il ? Il arrive enfin en Eretz Yisrael et, ô surprise, il y a une terrible famine, l'une des pires de l'histoire de l'humanité. Tout d'un coup, c'est la famine. Il arrive sur la terre—j'imagine qu'on pourrait l'appeler la "Terre Promise" parce que le Ribono Shel Olam lui disait d'y aller—et quand il y arrive, il y a une famine et tout le monde meurt de faim. Il aurait dû se dire : qu'est-ce que je fais ? Je ne peux pas rester ici. Il n'y a pas de nourriture !


Évidemment, Celui qui a orchestré la famine est Dieu, n'est-ce pas ? Cela ne s'est pas fait tout seul. Il est étonnant que le Ribono Shel Olam ait organisé une famine pour coïncider avec l'arrivée d'Avraham. Quelle épreuve ! Où doit-il aller ? — en Égypte, où apparemment il y avait de la nourriture. Mais l'Egypte est un lieu d'immoralité grossière, d'une immense promiscuité. C'est un vrai lieu de toumah. Je suis sûr qu'il avait été incroyablement spirituel où il était, mais maintenant il ne quitte pas seulement Haran qui, au moins, était un endroit où il serait protégé de l'immoralité, il va dans l'un des endroits les plus immoraux de la planète ! Comme c'est difficile pour un tsadik – un Juste, qui doit se rendre dans un makom toumah - un lieu de débauche comme l'Egypte ! Cela augmente certainement les difficultés.

En plus de cela, Avraham Avinou se rend compte que sa femme est une très belle femme et il sait ce que les Égyptiens vont faire. Pharaon est toujours à la recherche de nouveaux pâturages et Sarah sera l'un d'entre eux. Il se rend compte que, si on sait qu'il est son mari, devinez quoi ! Ils n'hésiteront pas à le tuer et à amener Sarah à Pharaon. Tout le voyage vers l'Égypte, si vous y réfléchissez, met sa vie en danger. Aller en Égypte, dans sa situation, met sa vie en danger, mais c'est ce qu'il doit faire.


Il doit se rendre en Égypte. Savez-vous à quel point il était difficile de voyager à cette époque ? Pas de voitures, de trains, de bus, d'avions. Nous parlons de chameaux. Comment les gens vont-ils de Charan jusqu'en Eretz Yisrael, puis jusqu'en Egypte ? Ils ont probablement voyagé à dos de chameau. Pourriez-vous imaginer être assis sur un chameau pendant une période prolongée ? Non seulement devait-il voyager de Charan à Israël, mais il devait maintenant se rendre en Égypte et traverser le désert du Sinaï ; imaginez ce que c'est !


Alors que se passe-t-il ? Paroh – Pharaon, la kidnappe. Alors, Sarah dit : « c'est mon frère », donc on peut le laisser en vie. Pendant ce temps, ils la prennent. C'est ce qu'on appelle un "kidnapping" et c'est exactement ce que Paroh a fait, il l'a kidnappée. Maintenant, Avraham Avinou n'a plus sa femme, mais le vrai problème, c'est qu'il ne l'aura plus jamais. Pourquoi ? - parce que la loi veut qu'aucune sorte d'épouse d'un Roi ne puisse redevenir l'épouse d'un roturier ; ce serait un bison – un affront, au Roi - melech. Donc, même après que Paroh se soit lassé d'elle, elle ne pourra jamais retourner à Avraham Avinou parce que c'est la règle, donc c'est la fin de son mariage.

Il est dans un pays étranger et, il est assis dans un « motel » en Égypte. Il est fauché, seul, Sarah a été kidnappée. Pouvez-vous imaginer ce qu'il a dû ressentir après avoir été interpellé par Dieu pour faire cela ? Il a probablement senti que le Ribono Shel Olam l'avait abandonné parce que, lorsque le Ribono Shel Olam lui a dit : « Je rendrai ton nom grand et le monde entier sera béni à travers toi », Dieu a fait une promesse substantielle. Pendant ce temps, tout semblait dans un état diamétralement opposé à ce que Dieu avait promis. Avraham a dû penser : que veux-Tu dire par « tout le monde sera béni par moi » ? Ils viennent de voler ma femme et je ne pourrai jamais la récupérer. Non seulement cela, que veux-Tu dire en disant "mon nom est grand" ? Mon nom est traîné dans la boue ! Si jamais je dis que c'est ma femme, ils me tueront, n'est-ce pas ?


Ainsi, il ressort que tout ce que le Ribono Shel Olam a promis, c'est exactement le contraire qui s'est produit. Jetez un œil à toutes les choses que je viens de mentionner. Au lieu d'un voyage glorieux, c'est devenu un cauchemar. Pourquoi le Ribono Shel Olam ferait-il cela ?


La réponse est un concept très important. Il y a certaines nécessités, trois conditions préalables que le Ribono Shel Olam devait remplir. Essentiellement, c'est vraiment de cela qu'il s'agit et qui répond aux questions de savoir pourquoi toutes ces calamités cauchemardesques se sont produites.


Celui qui rectifie


Le premier impératif était de trouver un metaken - celui qui rectifiera la Création. La deuxième chose que le Ribono Shel Olam devait faire était d'établir une garantie, appelée "hanhagat hayichoud", dont j'ai parlé, une garantie qui couvre, spécifiquement - pas en général, mais spécifiquement - celui qui va être le metaken, celui qui rectifiera la Création. La troisième exigence est qu'ils procèdent à la rectification de la Création. Ce sont les spécifications que Dieu adopterait à ce moment-là.


Qui était le metaken ? J'ai mentionné à plusieurs reprises dans le passé qu'au début, l'idée originale n'était pas que les Juifs soient le metaken, mais plutôt l'humanité. C'est pourquoi Adam Ha'Rishon n'était pas Juif ; il était humain. L'intention initiale de Dieu était que Adam Ha'Rishon fasse le tikkoun, lui et tous ses descendants. Le concept du travail de tikkoun a été donné à l'humanité, pas au peuple Juif. Le problème était que l'humanité a péché pendant deux mille ans, le maboul – Déluge, dans la génération de Noach, puis la dor haflagah – la génération de la dispersion, lorsque Dieu a disséminé l'humanité sur toute la planète et a fragmenté leurs sociétés et leur langue. Le Ribono Shel Olam avait besoin de quelqu'un pour faire le travail de tikkoun parce que l'humanité ne le faisait pas. Dieu a imposé une épreuve très importante, qui a des répercussions énormes sur l'histoire de l'homme.


Le test


Dieu a décidé de rendre puissants et d'amener à l'éminence deux personnes, Nimrod et Avraham Avinou. Avraham a défié Nimrod en brisant les idoles de son père, Terach. Nimrod a décidé de jeter Avraham Avinou dans un kivshan ha'esh - une fournaise ardente, mais dont Avraham Avinou a été sauvé.


Le cadre du test est donné à la fin de la parasha - la portion de la Torah, "Noach". On nous dit que la Terre était constituée d’une seule langue et d'une seule nation. Il n'y avait pas soixante-dix nations, mais une seule : Babel, à Babylone. Ils sont au pays de Shinar et le dirigeant était Nimrod. C'est de là que vient Avraham Avinou.


Le test était le suivant : si les habitants de Shinar suivaient Nimrod, alors le Ribono Shel Olam annulerait la capacité de l'humanité à faire le tikkoun. Il diminuerait leurs neshamots – leurs âmes. Bien qu'un Goy ait une neshama elyonaa – une âme Sainte que Dieu leur a permis de conserver, ils ont été dépouillés de la neshama qui peut faire le tikkoun sur l'intégralité de la Création. Ce n'est qu'en Avraham et ses descendants que l'âme originelle serait conservée. Donc, si la nation suivait Avraham, surtout après le ness - le miracle, imaginez qu'un gars soit jeté dans une fournaise ardente et brûlante et qu'il en ressorte intact - alors Dieu n'annulerait pas la capacité de l'humanité à continuer à faire le tikkoun. C'était à eux de décider. Ce fut le grand test du dor haflaga.


Qu'ont-ils décidé ? Ils ont décidé de suivre Nimrod et de se rebeller contre Dieu. Par conséquent, le Ribono Shel Olam les a dispersé à travers le monde, mais le résultat le plus profond a été la perte de leur capacité à faire le tikkoun. Le seul individu à conserver cette capacité, avec la neshama pour le faire, était Avraham Avinou ; c'est essentiel. C'est pourquoi le Ribono Shel Olam est apparu à Avraham Avinou pour conclure un accord, une alliance, pour faire le tikkoun, lui et ses descendants.


C'est un événement très important. Pourquoi ? - parce que, tant que tous les humains peuvent faire le tikkoun, soit ils le font, soit ils ne le font pas. Une fois que le Ribono Shel Olam l'a enlevé à toute l'humanité et l'a donné à Avraham Avinou, ses descendants auraient besoin de temps pour faire le tikkoun. Pendant ce temps, le reste de l'humanité qui était capable de faire le tikkoun ressentirait la grandeur d'Avraham Avinou et du peuple Juif. L'envie et le ressentiment qui en résulteraient inconsciemment se traduiraient inévitablement par leur désir de tuer Avraham Avinou et ses descendants - l'antisémitisme. Je ne vais pas entrer dans l'intégralité des origines de l'antisémitisme, mais c'est son origine, la distinction dans la neshama entre un Juif et un Goy.


Qu'est-ce que cela signifie ? Cela signifie que vous allez obliger les nations du monde à être contre Avraham Avinou. Avraham Avinou n'est qu'une seule personne, quels que soient ses descendants. Pendant ce temps, le reste de l'humanité tentera d'interférer avec Avraham et de le tuer. Pour assurer la survie des descendants d'Avraham et du projet du tikkoun qui était le leur, le Ribono Shel Olam a divisé les nations ; c'est l'histoire des dor haflaga et de leur rébellion contre Dieu. Il a créé une multiplicité de langues et les a éparpillé dans le monde entier. Les nations sont au nombre de soixante-dix, plus la nation appelée « Avraham Avinou ».


Comment cette fragmentation protège-t-elle les Juifs ? Les différentes nations de gentils sont beaucoup plus susceptibles de se faire la guerre et, par conséquent, moins susceptibles de menacer Avraham Avinou et ses descendants dans leur tâche de tikkoun. Bien sûr, ils détesteront toujours Avraham Avinou. Regardez à quel point l'antisémitisme qui en résulte est énorme. Donc, c'est la raison pour laquelle Dieu a dispersé la population dans le monde parce que cela serait nécessaire afin qu'Avraham Avinou fasse le tikkoun, d'autant plus que le Ribono Shel Olam ne voulait pas détruire l'humanité. Mais, s'il les laissait exister en tant que nation unifiée, ils finiraient par anéantir Avraham Avinou et ses descendants. Cette brisure et cette création de multiplicité de peuples sont le seul moyen pour le peuple Juif de survivre.


Maintenant, ce qui est intéressant dans cette idée particulière, c'est que lorsque les nations sont ensemble, les Juifs n’y survivront pas. Il y aura une quantité incroyable d'antisémitisme. Et c'est la raison pour laquelle Dieu les a séparés, afin qu'Avraham Avinou et ses descendants puissent faire le tikkoun. Par conséquent, nous concluons que, lorsque les nations seront unies, elles détruiront les Juifs. Lorsqu'ils sont unis, leur propension inhérente, leur tendance à détester la spiritualité et à détester ceux qui peuvent être metaken surgissent avec leur désir de le contrer.


Par conséquent, à la Fin des Temps, lorsque le tikkoun est presque terminé, et 98% du tikkoun est maintenant complété, alors Dieu n'a pas besoin que les nations soient fragmentées. Au lieu de cela, il veut réunir l'humanité afin de rendre évident qui sont Avraham Avinou et les Juifs. Et eux, ensemble, feront la guerre contre le peuple Juif, parce que c'est toujours ce qui arrive quand les nations sont unies. La tendance naturelle à l'antisémitisme augmentera à nouveau. Alors devinez quoi ? Dieu met dans l'esprit de l'homme que toutes les nations devraient s'unir et, ô surprise, en 1948, il y a une institution appelée les "Nations Unies". Pourquoi l'ONU a-t-elle été créée ? Ce que nous comprenons maintenant, c'est que l'ONU est un démantèlement de la génération de la dispersion, car à cette époque, il y a quatre mille ans, il fallait diviser les nations, afin qu'Avraham Avinou et ses descendants puissent faire le tikkoun, malgré tout l’antisémitisme, pour qu’alors les nations se battent les unes contre les autres et qu'elles accordent moins d'attention au peuple Juif.


Réunification et Brit Ben Ha'Betarim—L'Alliance entre les Morceaux


Alors que nous approchons de l'ère messianique, Dieu n'a plus "besoin" de cette fragmentation car le tikkoun est complété à 98%. C'est bien que tout le monde se rassemble. Tous, à eux seuls, comme une seule nation, réaliseront bientôt qui sont vraiment les Juifs mais, pour ce faire, Dieu doit mettre dans l'esprit de l'homme quelque chose que nous voyons se manifester dans les événements actuels, une Organisation des Nations Unies. Que fait l'ONU ? Il unit les nations. Mais, attendez une minute ; nous savons que lorsque les nations sont unies, que se passe-t-il ? Ils détesteront les Juifs. Ils s'en serviront comme plate-forme pour tuer les Juifs. C'est exactement ce qui se passe.


Si vous regardez l'ONU, nous savons qu'il y a un double standard. Il y a tellement de pays membres qui sont des meurtriers, des criminels, des tyrans, et l'ONU ne fait rien à leur sujet. Au contraire, les nations avec les violations les plus odieuses des droits civiques dirigent les différents comités alors que, en ce qui concerne les Juifs, l'ONU, à la quasi-unanimité, s'oppose à Israël. Résolution après résolution. Je me souviens avoir lu un article dans une ancienne publication respectée appelée "Reader's Digest". Ils ont publié un article sur l'ONU demandant pourquoi 93% de toutes les résolutions de l'Assemblée Générale, l'organe principal de l'ONU, sont anti-Israël. Nous savons maintenant pourquoi. C'est ce qui arrive quand les nations s'unissent. La tendance naturelle à l'antisémitisme augmente. Le fait qu'il existe une ONU est une des preuves que nous sommes à la Fin des Temps. C'est l'une des preuves que le processus de tikkoun est presque terminé. Cela s'est produit en 1948, vous pouvez donc imaginer à quel point nous sommes plus proches maintenant. C'est un concept historique très intéressant – n'est-ce pas ?


Tout ce qu'il fallait


Sa création était la première exigence spirituelle, que le Ribono Shel Olam cherchait un metaken et, par conséquent, Il a institué le test entre Avraham Avinou et Nimrod.


Le deuxième événement était Avraham Avinou disant au Ribono Shel Olam dans le brit ben ha'betarim – l’alliance entre les morceaux, quelque chose comme : Je comprends que Tu veux que je fasse le tikkoun mais que se passera-t-il si les Juifs pèchent ? Tu vas les détruire comme Tu as détruit les nations du monde lors du Déluge, alors à quoi bon ? Quelle est la garantie ? Je suis sûr que mes descendants pécheront.


La réponse de Dieu ? J'ai une hanagah - une conduite, une façon de se comporter, appelé "yichud", que j’utilise pour garantir que le monde puisse continuer. Elle s'applique à l'humanité en général mais pas à une nation en particulier. Maintenant que vous êtes le metaken et que personne d'autre ne l'est, je garantirai l'existence et la survie du peuple Juif pour faire le tikkoun.


C'est d'ailleurs pourquoi il est impossible de tuer le peuple Juif en masse. Les Juifs doivent survivre quelque part pour continuer le tikkoun. Oui, ils peuvent être punis au niveau national, mais ils ne peuvent pas être détruits.


Le dernier qui aurait pu détruire le peuple juif en masse était Achashverosh – Assuérus, ; c'était la dernière fois dans l'histoire que tout le peuple Juif était sous le contrôle, la souveraineté, d'un seul Roi. C'est pourquoi Haman était si dangereux, car il aurait pu anéantir tous les Juifs mais, évidemment, il ne l'a pas fait parce qu'ils étaient protégés par la hanhagat ha'yichud. C'était la deuxième exigence. Non seulement il nomme Avraham Avinou pour être un metaken, mais il a ajouté l'attribut de "garantie", qui couvrirait spécifiquement le peuple Juif.


Dieu récapitule et ajoute un troisième aspect. Il pourrait dire à Avraham Avinou : ils doivent faire le tikkoun, donc il y a un metaken, à savoir toi et les Juifs. La hanhagat ha'yichud existe maintenant et cela se manifeste dans l'Alliance elle-même dans laquelle Je suis passé « à travers les morceaux » de l'Alliance. C'est ce qui signifiait l'Alliance, le découpage en deux d'un animal et Dieu "le traversant". Il est passé comme un flambeau et comme une fournaise. La torche signifie les Juifs faisant le tikkoun de la bonne manière et Dieu "traversant" comme une lumière, un flambeau. S'ils ne le font pas de la bonne manière, alors la hanhagat ha'yichud les protégera et Je passerai comme une fournaise. Rashi dit que cette fournaise représente le gehinom - le purgatoire, une souffrance prescriptive, afin de gagner une kappara – une expiation, garantissant leur survie pour mener à bien leur tâche.


Dans tous les cas, ils feront le tikkoun mais, s'ils peuvent faire le tikkoun, ils peuvent aussi faire des dégâts - kilkoul. En d'autres termes, si vous pouvez rectifier la Création, vous pouvez également endommager la Création. Ainsi, ce que le Ribono Shel Olam a offert était le moyen pour Avraham Avinou et ses descendants de réparer tous les dommages que l'humanité a causés alors qu'ils avaient la capacité de tikkoun, mais ont infligé des dommages à la place. Cela devait être annulé. Pour annuler cela, ils entreraient dans une nation qui représente le Mal satanique tout en restant Justes. C'était tout l'intérêt de l'Égypte, la façon dont les Juifs pouvaient faire le tikkoun en réparant tous les dégâts que l'humanité avait causés pendant deux mille ans. Les Juifs devraient défaire cela en restant Justes dans un pays, une forme de Mal, appelée « Égypte ». S'ils ne faisaient pas le tikkoun, ils devraient souffrir et atteindre le tikkoun à travers la souffrance.


Dieu exigeait trois choses. Il exigeait un metaken, ce que je viens d'expliquer, une hanhagat ha'yichud appropriée pour garantir la survie des Juifs, et attribua à Avraham Avinou et à ses descendants la tâche de défaire le kilkoul, les dommages de 2000 ans parce que - rappelez-vous ! - si vous pouvez faire le tikkoun, vous pouvez aussi endommager la Création. Puisque tout le monde, jusqu'à Avraham Avinou, pouvait faire le tikkoun, leur kilkoul devait être défait.


La signification de "Lech Lecha" - les leçons


C'est la signification de "Lech Lecha". Vous commencez à réaliser que c'est fondamental pour toute la mission du Juif qui a repris le travail que l'humanité aurait dû faire. Dieu pourrait dire : ils doivent faire le tikkoun alors maintenant Je dois leur enseigner par des leçons. Ils doivent apprendre les leçons afin d'être en mesure de le faire.


Dieu avait besoin de tester la loyauté d'Avraham Avinou, commençant ce sens de la mission en tant que vieil homme, pas en tant que jeune homme, pour deux raisons. En tant que vieil homme, s'il acceptait et accomplissait cette mission, cela démontrerait la loyauté d'Avraham Avinou, que même en tant que vieil homme, il ferait ce que Dieu veut. Il s'agit d'un test de fidélité.


La deuxième raison pour laquelle il a initié des tests à un vieil homme était d'éviter le malentendu qui pourrait survenir en considérant les efforts d'Avraham Avinou comme le produit d'un leader incroyablement dynamique en raison de sa jeunesse et de sa vigueur, attribuant son succès à l'énergie et à la vitalité de la jeunesse. Dieu voulait qu'il soit démontré que les actions d'Avraham étaient attribuables à Dieu qui pouvait dire : c'était à cause de Moi. Dieu prouverait que tout cela serait dû à l'aide de Dieu et non à cause du propre caractère d'Avraham.


En fait, c'est l'une des raisons pour lesquelles Moshe a bégayé. Sinon, on pourrait dire : « Eh bien, Moshe était un orateur incroyable », mais la vérité est qu'il ne l'était pas parce qu'il bégayait. Le Ribono Shel Olam a voulu montrer que Celui qui le commande est Dieu. Ce ne sont pas les prouesses ou les compétences oratoires de Moshe. Même chose avec Avraham Avinou. De toute évidence, Avraham n'aurait pas pu le faire lui-même ; le gars est un vieil homme. Ce doit être l'assistance du Ribono Shel Olam. C'est un concept très important et, certainement, Dieu voulait la fidélité.


Le Ribono Shel Olam a montré à Avraham Avinou que ce ne serait pas un pique-nique ; ce serait très dur. Le chemin vers le tikkoun est un chemin très difficile. Vous pensez : eh bien, maintenant qu'il va aller en terre promise, tout sera, comme on dit en anglais, hunky-dory – une balade.

Certainement pas !


Dieu pourrait avertir : vous allez arriver dans un endroit où ça ne fait aucun sens, en Eretz Yisrael en pleine famine, et vous allez ensuite devoir aller en Egypte au milieu de la toumah, n'est-ce pas ?


Avraham faisait écho à nos pensées avec : Veux-Tu dire que c'est ce que je dois faire pour accomplir le tikkoun ?


Oui, c'est un travail très difficile ; c'est comme un avertissement : ne penses pas que ce sera un pique-nique ; non ! Ce sera un travail très dur et ardu.


Ensuite, le Ribono Shel Olam émet un autre avertissement. Pensez-vous que Je vais toujours avoir l'air cohérent ? Non ! Je vais vous présenter des contradictions constantes. Direz-vous : 'Je ne peux pas croire à ce qui se passe ! Tu me dis d'aller en Eretz Yisrael, et, quand j'y arrive, ce n'est pas la Terre Promise ; c'est la pire des famines.' C'est bien ce que tu vas dire ?


Quelle contradiction par rapport à ce que le Ribono Shel Olam a ordonné ! Ce que le Ribono Shel Olam disait à Avraham était : c'est bien de cela qu'il s'agit ; on aura l'impression que Je Me contredis mais, vraiment, ça fait partie de Ma hanhagah, Ma conduite. C'est comme cela que ça doit se passer. Essayez de comprendre la nécessité d'avoir du bitachon - de la confiance. Vous devez Me faire confiance que, même lorsque tout semble contradictoire, ce n'est pas vraiment contradictoire ; cela vous semble seulement contradictoire mais, finalement, tout ira bien.


C'est la leçon suivante, avoir du bitachon ; il n'y a pas de contradictions. C'est l'une des idées de la akeidah - la ligature, de Its'hak dont j'ai parlé une fois ; il y a tout un shiour là-dessus. La akeidah ressemble à une contradiction absurde, mais ce n'était pas le cas. Toutes ces leçons ont dû être apprises car Avraham a été désigné comme le « père » du projet du tikkoun.


Avraham Avinou réalise autre chose ; C'est un vieil homme. Comment diable peut-il changer le monde ? Non seulement cela ; il n'a pas d'enfants ! Sarah a 90 ans et il en a 100. Comment diable peut-il avoir des enfants ? C'est une autre leçon que le Ribono Shel Olam lui enseigne. Le peuple Juif n'existe que par des miracles. L'origine du peuple Juif - c'est Sarah - à 90 ans, qui a eu un enfant. C'est un ness niglah - un miracle dévoilé. C'est juste "impossible", en fait. Quand Yitzhak est né, tout le monde pensait que Paroh était le père. Dieu a fait ressembler Yitzhak à Avraham Avinou pour permettre aux gens de réaliser que Paroh ne l'était pas, mais comment diable une femme de 90 ans peut-elle avoir un enfant ? Impossible, non ? Comme Sarah elle-même l'a dit, "c'est impossible". Mais les Juifs existent grâce à un miracle. Tout la hanhagah, la façon de diriger le peuple Juif est miraculeuse, de sa naissance à sa survie et sa capacité à faire le tikkoun.


Ce sont toutes des leçons que le Ribono Shel Olam a dû enseigner à Avraham Avinou pour favoriser les croyances fondamentales selon lesquelles Avraham pourrait surmonter tous les obstacles qui l'attendaient, lui et ses descendants. C'est pourquoi Dieu lui a dit, en substance : tu dois t’éloigner de Haran et de toute ta famille car, pour faire le tikkoun, tu dois quitter la toumah - l'impureté. Nous savons que le père d'Avraham Avinou et toute la famille étaient imprégnés d'avoda zarah - le culte des idoles.


Un impératif pour faire le tikkoun est d'être imperméable au Mal, de se mêler au Mal, à la toumah. Il faut se séparer et avoir du bitachon. Inspirer le bitachon était l'une des leçons de Dieu à Avraham. En introduisant une famine en Eretz Yisrael, le Ribono Shel Olam transmettait : votre vie, l'histoire du peuple Juif, va être remplie de ce qui semble être des contradictions, faisant croire que J'ai promis une chose tout en délivrant autre chose. C'est seulement pour enseigner que la façon dont J'agis est au-delà de votre compréhension. Au final, tous les fragments se réuniront et tout aura un sens. Vous avez besoin de bitachon, de confiance, que tout ce que je fais est 'gam zu le tova' - tout est pour le Bien, c'est uniquement pour vous garantir de faire le tikkoun et, par conséquent, d'obtenir le Olam Ha'ba – le Monde à Venir.


Même si l'Egypte met leur vie en danger, c'est le sacrifice que Dieu exige des Juifs dans l'accomplissement du tikkoun même si cela pourrait être, comme je l'ai dit, un danger de mort. Que le Pharaon ait pris Sarah a dû être écrasant, la fin du mariage. Il n'y a pas de retour en arrière car elle deviendrait l'épouse du Roi. Alors, imaginez Avraham Avinou, un vieil homme, sa femme est partie, lui est assis dans un motel à Thèbes qui était Louxor à l'époque, complètement seul. Il n'y a rien là-bas. Imaginez le sentiment que le Ribono Shel Olam l'a abandonné. Imaginez un tel test ! Si vous étiez à la place d'Avraham, que feriez-vous de votre vie, après avoir été visité et promis une gloire incroyable, que le monde entier sera béni à travers vous, et tout semble se transformer en son contraire ? C'est un cauchemar et vous devez maintenir la confiance en Dieu.


Bref résumé


Nous comprenons que Dieu avait trois exigences critiques ; c'est de cela qu'il s'agit.


1 : Dieu « a besoin » de quelqu'un pour faire le tikkoun et Il soumet cette personne à la dernière épreuve pour l'humanité, une épreuve qui a des répercussions sur l'actualité jusqu’à nos jours.


2 : Dieu crée et établit la hanhagat ha'yichud ce qui garantit qu'il y aura bien une nation dans le Olam Ha'ba, une garantie dont hérite désormais le peuple Juif.


3 : Avraham et le peuple Juif doivent réparer tous les kilkoul, les dégâts, causés par les péchés de l'humanité depuis deux mille ans. C'est pourquoi ils ont dû aller en Égypte et essayer de rester Justes.


Quelles sont les leçons ?


1 : La loyauté envers Dieu est impérative quoi qu'il arrive, démontrée en faisant Sa Volonté.


2 : Le Tikkun va être très difficile. Soyez prêts à accepter cette immense difficulté. Ce n'est pas toujours facile de faire une mitsva, surtout dans un lieu où les tentations sont terribles.


3 : Dieu apparaîtra, à bien des égards, comme contradictoire. L'envie de dire « cela n'a aucun sens » prévaudra. Un Juif est susceptible de demander : « Pourquoi le Ribono Shel Olam ferait-il cela ? C'est exactement ce qui se passe. Nous apprenons à accepter les contradictions et réalisons que leur but n'est connu que de Dieu et qu'en fin de compte, tout cela sert à accomplir le tikkoun, donc il faut avoir du bita'hone.


4 : Le Tikkoun ne peut se produire que par des miracles. Les Juifs ne peuvent faire le tikkoun, survivre, qu'à travers des nissims, des idées et des événements miraculeux. Parce que c'est miraculeux, ils finiront le travail. C'est une idée très importante.


Voici une ironie intéressante ; Avraham Avinou est devenu très riche. Savez-vous qui l'a rendu riche ? - Paroh. Lorsque le Ribono Shel Olam est apparu et qu'Il a fermé tous les orifices de chaque corps dans le palais, et que toute fonction d'excrétion a cessé, ce qui montre clairement que personne ne pouvait survivre plus d'un jour ou deux, ils ont réalisé qui était Avraham Avinou. Ce n'est pas un homme ordinaire. C'est ce que Paroh, la grande puissance d'Egypte, le roi d'Egypte, réalisa. Aux yeux de Dieu, cet homme était un zéro, lui et toute sa nation ! Il a également été clair que Dieu fera ce qu’il faut pour Avraham afin de l'aider et le sauver. Cette prise de conscience par Pharaon a abouti à ce qu'il donna à Avraham du bétail, des moutons, de l'or, des bijoux, etc. C'est l'icône de la splendeur de l'Égypte qui a donné à Avraham Avinou sa richesse. Une autre caractéristique de la réputation exaltée d'Avraham était que Agar, qui était une princesse d'Égypte, quitta Paroh et rejoignit Avraham Avinou préférant son statut de servante dans la maison d'Avraham, un homme si incroyablement Saint, que d'être une princesse d'Egypte.


Ce qui ressort est un paradoxe. La situation très cauchemardesque qu'il a méditée assis dans ce « motel » au milieu de la nuit, son sort tragique d'un mariage terminé, la fin de sa mission divine – comment pourrait-il jamais sortir de ce gâchis ? C'est impossible, et c'est devenu la situation même qui l'a rendu fabuleusement riche. Allez comprendre comment le Ribono Shel Olam peut réussir cela, qu'Il peut utiliser le cauchemar lui-même pour devenir un véhicule pour votre salut. Incroyable, n'est-ce pas ? C'est ce qu'Avraham Avinou a réalisé.


Nous comprenons maintenant "Lech Lecha" comme un récit sur les règles, les principes, de faire le tikkoun. Il offre la compréhension de la base des croyances dont on a besoin pour s'engager dans le processus de tikkoun.


Des questions ?


Intervenant : Pour que nous soyons rachetés, est-ce la même chose, comme si nous nous trouvions dans des situations étranges et, dans ces circonstances, et que nous attendions ce miracle ?


R'Kessin : C'est vrai. Exactement ce qui est arrivé à Avraham Avinou arrive aux Juifs - la même chose. Tout n'arrive pas à une seule personne, évidemment, mais chaque Juif vit des mystères au cours de sa vie qu'il ne peut pas comprendre. Il se demandera : « Pourquoi est-ce arrivé ? Comment se fait-il que j’aie rencontré ce type ? Pourquoi ai-je perdu mon emploi ? » Tout cela arrive au peuple Juif, différents aspects des leçons que j'ai énumérées, celles que le Ribono Shel Olam devait montrer, enseigner, à Avraham Avinu parce que le tikkoun n'est pas un simple travail. Cela implique d'affronter de nombreux mystères, pas seulement ce qui est évident. La hanhagat ha'yichud exige le bitachon comme moyen d'amener les Juifs au Olam Ha'ba, même si nous ne le comprenons pas. À la Fin, à l'ère messianique, tout cela sera révélé, la logique de chaque acte de Dieu sera révélée. Mais c'est ce qui arrive. Tout cela fait partie du processus de tikkoun et cela devait être démontré à Avraham Avinou.


Participant : La même chose est arrivée à Moshé lorsqu'il a été choisi, puis nous avons eu le décret de la paille. Alors, est-ce qu'on s'attend aussi à ça avec Machia'h ben Yossef ?


R'Kessin : ...on s’attend à quoi ?


Participant : Est-ce qu'on s'attend à ça aussi avec Machia'h ben Yossef ? Admettons que vous ayez raison, si Dieu le veut, lors de l'éclipse de Cheshvan, il a été libéré. Maintenant, nous attendons-nous à ce que cela empire, parce que c'est le schéma ?


R'Kessin: Oui, et j'ai donné tout un shiour là-dessus. C'est pourquoi Trump qui a initié la techouva du Machia'h de Edom a été dégagé, et pourquoi Biden a pris le relais.

Le Mal doit avoir son dû car la Justice exige que les deux parties s'expriment librement. Par conséquent, Dieu pourrait dire : d'accord, Je vous donne (aux méchants) une domination complète, c'est pourquoi vous voyez ces reshaïm - les malfaiteurs, les médias, Biden, le Parti Démocrate, les "progressistes".... On ne peut pas croire à ce qui se passe : l'immoralité, l'éducation sur les perversions... Il est difficile de croire que l'Amérique est devenue ainsi. Tout cela signifie que le Mal a reçu la domination. C'est la même chose en Eretz Yisrael. Le gouvernement de ces deux dernières années a été l'un des pires gouvernements, sinon le pire gouvernement contre le judaïsme, que Israël ait jamais vu, dans lequel le Erev Rav a eu une domination complète de la shlita. C'est l'équivalent du décret de la paille. Comme je l'ai souvent dit, tout cela doit satisfaire la Justice.


Participant : Alors, comment saurons-nous quand le Mal a été complètement remboursé ? Maintenant, nous avons des élections à venir et…


R'Kessin : C'est pourquoi l'élection en Israël le 1er novembre et l'élection en Amérique le 8 novembre sont cruciales. Si le Parti Démocrate est massacré, alors c'est le début de la fin du décret diabolique selon lequel ils devraient avoir le règne libre. C'est fini ! L'une des choses qu'ils font, et comment ils contrôlent tout le monde, est la censure des médias sociaux ; c'est incroyable ! Si vous dites la « mauvaise chose » qu'ils n'aiment pas, quelque chose contre les politiques du Parti Démocrate, ils vous expulseront de Twitter ou Facebook ou autre. Maintenant que Elon Musk a repris Twitter et en fera une plate-forme ouverte… C'est un coup dur pour le Parti Démocrate. Même si les auteurs se cachent tous - c'est ainsi qu'ils survivent, qu'ils dominent parce que les médias ne rapportent aucun de leurs méfaits - Musk nuit à leur complot, à leur dissimulation. Cela doit signifier la Fin.


Participant : Lorsque vous avez dit que c'était un bon mois pour les Juifs, est-ce que c'est ce que vous voulez dire, que Ha'Shem essaie maintenant de mettre les choses en place ?


R'Kessin : Exactement. Le fait que Musk ait acheté Twitter est un très bon signe. Le prochain signe très important, évidemment, ce sont les élections israéliennes et aussi, évidemment, le 8 novembre. Voyez ce qui se passe parce que, si le Parti Démocrate est écrasé, c'est le début de la fin du Mal.


Participant : La plupart des Républicains croient en Dieu. La plupart d'entre eux invoquent souvent Dieu, alors peut-être que ce sera un revirement.


R'Kessin : Peut-être. Nous le saurons dans moins de deux semaines.


Participant : Ils disent qu'il doit y avoir une éclipse lunaire le 8 novembre (ce qui est un indicateur négatif pour le peuple Juif), alors comment expliquer cela ?


R'Kessin : La façon dont je pourrais l'expliquer, même si c'est assez étrange, c'est qu'il y a une dernière tentative du Mal pour dominer. L'éclipse lunaire est comme la dernière résurgence du Mal mais je pense qu'elle a été complètement éclipsée par l'éclipse solaire. Le fait que les deux se soient produites le même mois, et que ce mois se trouve être le mois messianique de Cheshvan, est de très bon augure, je pense, pour le peuple Juif. En d'autres termes, malgré la tentative du Mal de dominer, l'éclipse solaire signifie qu'ils ont perdu parce que c'est beaucoup plus important, je crois, l'éclipse solaire plutôt que l'éclipse lunaire. C'est mon sentiment.


Participant : Nous savons qu'il va y avoir de la fraude électorale et qu'ils vont tricher pour se frayer un chemin. Nous nous réveillerons le matin et - comme ce qui s'est passé avec Trump qui gagnait quand il s'est endormi et s'est réveillé pour découvrir qu'il avait perdu - le résultat pourrait être différent parce que Elon Musk a acheté Twitter et toutes leurs sournoiseries pourraient être découvertes, révélées.


R'Kessin : C'est vrai. Exactement. C'était le problème parce que Trump n'avait pas les médias pour le soutenir, donc c'était vraiment une histoire à sens unique mais, si vous avez Twitter... Savez-vous que Facebook a perdu 20 % de sa valeur boursière parce que tout le monde va sur Twitter ? Pouvez-vous imaginer cela ? Je pense qu'ils ont un milliard d'abonnés ? Pouvez-vous imaginer ce qu'est une perte de 20 % ? Et ce n'est que maintenant. C'est parce que les gens ne veulent pas être bâillonnés et censurés, alors ils se tournent vers Twitter. Ces géants des médias ne peuvent pas s'en tirer à bon compte avec tout ce qu'ils veulent faire. Ce sera exposé et c'est la dernière chose qu'ils veulent, le moindre type d'exposition. Jusqu'à présent, l'un des problèmes de Trump était qu'il n'y avait personne pour le révéler, alors ils s'en sont tirés. Plus maintenant. D'ailleurs, je pense qu'il y aura une plus grande vigilance parce que tout le monde est au courant de ce que ces gars sont probablement en train de planifier. Je suis sûr qu'ils vont prendre des mesures pour essayer de l'empêcher, car ils savent maintenant ce que ces types vont faire.


Participant : Ils ont beaucoup d'observateurs du scrutin.


Participant : Rabbi, puis-je vous demander ce qui se passe avec Kanye West et tout le balagan - la confusion, qu'il crée, et cette banderole en Californie et tous ces antisémites… ?


R'Kessin : Eh bien, Kanye... Écoutez, je ne sais pas grand-chose sur ce type. Qu'est-ce qu'il est, un rappeur en quelque sorte ? Quoi qu'il en soit, qui est-il ? Il n'est fondamentalement personne, juste un gars très riche, peu importe. C'est le vieux truc antisémite. Je trouve qu’il est très intéressant qu'il ait connu une réaction de boomerang aussi gigantesque. Savez-vous combien d'entreprises l'ont abandonné ? Le gars doit avoir perdu des centaines de millions de dollars. Il avait un contrat avec Adidas et ça valait une fortune ! Son propre agent a démissionné ! Je suis sûr qu'il se dit : mon garçon, que je suis stupide ! Même si je le sentais ainsi, pourquoi l'ai-je dit ouvertement et publiquement ? Je suis sûr que c'est ce qu'il se dit : pourquoi ai-je besoin de ça ? C'est un idiot. Même si vous le pensez, quelle idée de le rendre public ? Une grande partie du monde ne veut pas paraître antisémite même s'il commet des actes antisémites. Une grande partie du monde ne le tolérera pas. Il a fait une erreur incroyable et la conséquence est une onesh - une punition. Je n'ai aucune idée de qui il est ou de ce qu'il est, mais il va terriblement souffrir à cause de ça. Il vaut toujours des centaines de millions de dollars, je comprends, mais c'est comme ça que je le vois.


Participant : Est-ce que Cheshvan est le mois de Essav ou le mois de Yaakov ?


R'Kessin : C'est le mois de Yaakov.


Participant : Alors, que devrions-nous faire, plus précisément, le 11 Cheshvan, le yohrtzeit de Rachel Imenou ?


R'Kessin : Il se passe beaucoup de choses pendant le yohrtzeit de Rachel Imenou. En fait, dans son kever — tombeau, il y a sept ou huit kollelim — groupes d'étude. Je ne sais pas si vous vous en rendez compte. Il y a une étude de Torah 24 heures sur 24 sur sa tombe, donc ce qui pourrait être intéressant, c'est de les appeler et de faire un don pour maintenir l’étude de la Torah en votre nom, demander une tefilah shidouh’, parnassa, tout ce dont vous avez besoin. Faites un don à kever Rachel avant le 11 Cheshvan. Ce serait très approprié.


Participant : Avez-vous un numéro ?


R'Kessin Est-ce que j'ai le numéro ? Je ne sais pas, mais vous devriez pouvoir le trouver. Vous savez quoi ? Allez sur Internet, recherchez "tombe de Rachel Imenou". Je suis sûr que c'est sur Internet. Je veux dire que c'est bien connu donc ça ne devrait pas poser de problème. Ils font même de la publicité, en fait.


Participant : Voulez-vous entendre quelque chose d'intéressant ? Tous les dix nisyonot d'Avraham - les tribulations, sont nirzamim - sous-entendus, dans son nom "Avraham Avinu :"


א: אור כשדים

ב: ברית בין הבשרים

ר: רעב באררץ

ה: הגר (גרש את האמה)

מ: מלחמת המלכים

א: אבימלך

ב: ברית מלה

י: יצחק

נ: נע ונד (לך לך)

ו: ותוקח האשה בית פרעה


R'Kessin : Très bien. D'accord.


Participant : Avec l’aide de Dieu, avec son mérite et le mérite de Rachel Imenou... et c'est aussi le mois du yahrtzeit de Sarah Imenou, non ?


R'Kessin : C'est vrai.


Participant : C'est quand, Rabbi ?


Participante : La semaine prochaine, c'est « Lech Lecha », puis « Vayera », puis « Chayei Sarah », donc dans deux semaines, ce sera son yahrtzeit.


R'Kessin : Oui, d'accord.


Participant : C'est donc le mois où des personnes très puissantes prient pour Am Yisrael ?


R'Kessin : C'est vrai. Au fait, youd-aleph—le 11, Cheshvan est mon anniversaire.


Participant : Oh, waouh ! Joyeux anniversaire !


Rabbi : Merci. Donc, pour moi, le mois a une signification particulière, car c'est mon anniversaire, le 11 Cheshvan.


Participante : Comme Rachel Imenou.


Rabbi : C'est le yahrtzeit de Rachel Imenou, correct.


Étudiant : Non, c'est vraiment le ohr rishon – la Lumière Originelle.


R'Kessin : C'est tout ça, n'est-ce pas ? Le yahrzeit de Rachel Imenou est yud-aleph Cheshvan et c'était le jour où le maboul aurait dû arriver, qui est le ohr rishon, n'est-ce pas ? C'est tout youd-aleph Cheshvan.


Participant : Rabbi, nous avons besoin du Mashiach. Pensez-vous que les Républicains vont gagner ?


R'Kessin : J'espère que ça va être un anéantissement, qu'ils vont écraser les Démocrates.


Étudiant : Mais, en fin de compte, Rabbi, si Ha'Shem veut que cela change, cela changera, n'est-ce pas ?


R'Kessin : Bien sûr.


Participant : Nous devons faire notre part en votant.


R'Kessin : Oh oui, vous devez voter, bien sûr. Quoi que vous fassiez, ne votez pas pour Hochul. Elle détruit l'État de New York. C'est une femme très méchante. Zeldin, espérons-le, pourra renverser la vapeur. Ce qu'ils ont fait à l'État de New York est terrible.


Participant : Et si, Dieu nous en préserve, nous perdons, HaShem essaie de nous montrer que nous n'avons pas fait assez, que nous ne comptons pas assez sur Lui ?


R'Kessin : Eh bien, c'est difficile à savoir, mais l'idée principale est que ce n'est pas le moment. Il reste encore beaucoup à faire.