Cours Hebdomadaire Historiosophie - Hashkafa #100 - La grande réinitialisation, 2ème partie

Donné : le 17 Juillet 2022


Introduction : Qui dirige le spectacle ?

Le shiour que je veux donner ce soir est une continuation du shiour précédent, "Mise à jour des événements actuels 2022" que j'ai donné pour "Yiboneh" et qui est une mise à jour des événements actuels. Je vais y venir d'un point de vue unique et cela répondra à de nombreuses questions que beaucoup de gens se posent sur ce qui se passe et pourquoi.


Une question intéressante est : qui « dirige vraiment le spectacle » ? Même si Obama n'est plus Président des États-Unis, nous savons qu'il a clairement contribué à l’élection de Biden. Nous savons également que Biden ne dicte pas ces activités, ces résultats qui sont les conséquences d’une action d’un Président. Alors, qui dirige vraiment le spectacle ? Nous n'avons jamais vu cela auparavant. Normalement, une personne devient Président, définit sa politique, mène sa propre approche. Ils font ce qu'ils font et gouvernent à leur guise. Mais ici, nous voyons un Président complètement inefficace, quelqu'un qui a de sérieux problèmes cognitifs et qui a besoin qu’on lui dise quoi dire ; nous avons vu la note écrite sur un papier qui lui dictait quoi faire. Cela donne de la marge, de l’espace à Obama pour œuvrer en coulisses. La question est : qu'est-ce que cela signifie ? Qui est derrière tout cela, et pourquoi ?


Ceci est la deuxième partie des événements actuels expliqués dans le contexte du Plan Divin de la Création et en particulier en tant qu'événements liés à ce qu'on appelle « l'ère messianique ». Quels sont les signes précurseurs de l'ère messianique ? Après ce soir, vous comprendrez quelles forces sont en jeu. Ces idées répondent à une surabondance de questions - je viens juste d'en poser une ; Pourquoi Obama est-il toujours impliqué ?


Un acteur majeur

Par où commencer ? Commençons par le personnage principal, l'acteur principal, dans le déroulement de ce qui se passe : le Satan. Nous ne réalisons pas l'implication prépondérante du Satan, cet ange - malach. C’est un acteur principal qui influence ce qui se passe dans le monde. Je souhaite aborder cet aspect. Il est important de comprendre la nature et les conséquences de ce que le Satan a fait, et quel effet cela a eu sur son rôle dans l'Agenda Divin lui-même.


Nous avons des éléments d’identité du Satan - c'est un malach, bien sûr - et son travail s'appelle "dinim" - la Justice et, en tant que tel, il a trois rôles. C'est un tentateur, c'est le yetzer ha'ra - le mauvais penchant, dans la psyché d'une personne, qui essaie d'amener les gens à pécher et il est assez doué pour ça.


Le deuxième rôle est endossé si une personne faute. Une fois qu'une personne a péché, il change de rôle, d’uniforme, et devient l'accusateur, celui qui poursuit devant le Tribunal Céleste la personne qui a péché.


Son troisième rôle - rappelez-vous, tout cela fait partie du mécanisme de la Justice - est celui du bourreau. Ce n'est pas tant qu'il tue des gens, même si cela fait partie de son travail en tant que malach ha'mavetl’Ange de la mort, que d'être responsable de l'exécution de la punition. Nous avons un malach en charge des dinim - de la Justice.


Mais quelque chose est arrivé au malach lui-même, et il est important de le comprendre, car cela détermine ce qui se passe aujourd'hui. Ceci est basé sur l'histoire du Satan lui-même.


La Fabuleuse Symétrie de l'Histoire du Satan

Au début, le porte-parole de Satan était le nachash- le serpent primordial. Son travail en tant que yetzer ha'ra a été de tenter de persuader Chava (Eve, ndt), l'épouse d'Adam ha'Rishon - l'homme primordial, de manger du fruit de l'arbre de la connaissance du Bien et du Mal. Il a bien sûr réussi. Quel était son argument ? Je l'ai mentionné précédemment, mais il est essentiel de comprendre l'argument présenté par le serpent.


À Chava, il a argumenté : Vous pensez que Dieu est suprême ; Il ne l'est pas. C'est ce que dit Rachi. Dieu a mangé de cet arbre qu'Il vous a interdit. Il en a mangé et c'est ce qui a fait de Lui Dieu. C'est ce que le Satan a dit.


Dans cette conversation incroyable, le Satan a commis trois péchés. D'abord, c'était un mensonge. Dieu n’a mangé d’aucun arbre pour devenir Dieu ; Il est Dieu en Lui-même et par Lui-même et Il est infini. En fait, Il est incompréhensible. Le Satan a menti pour inciter Chava à penser qu'elle pourrait devenir comme Dieu. Le Satan dit cela. C'est du pur motzi shem ra - une diffamation de Dieu. Il a diminué Dieu, dénigré Dieu.


Le deuxième point que le serpent a fait valoir était que non seulement Dieu avait mangé du fruit de de l'arbre, mais qu'il était également coupable de "rechilus". Rechilus est un discours contre quelqu'un, un sujet, quand celui qui écoute est la victime supposée de l'injustice du sujet. L'auditeur, le récepteur de cette information, détestera la personne qui, soi-disant, lui a fait cela. L'auditeur est en fait partie prenante du discours. Ce faisant, le serpent a attaqué Dieu : vous pensez que Dieu souhaite votre bien ? Non. Il est jaloux et ne veut pas de concurrents. C'est pourquoi Il ne veut pas que vous mangiez de l'arbre.

Chava aurait pu alors dire : attends une minute ! Je pensais qu'Il faisait cela dans un but droit et juste. Au lieu de cela, Ses motivations sont égoïstes, intéressées et égoïstes. Il ne veut aucune concurrence.


Dorénavant, Chava avait une vision très négative de Dieu, se sentant victime des caprices de Dieu. C'est cela rechilus. Le serpent a engendré la haine entre Chava, et finalement Adam, et Dieu. Le serpent a menti, a parlé rechilus, a parlé lashon ha'ra en dénigrant Dieu auprès de Chava. En fin de compte, elle a dénigré Dieu auprès de Adam Ha'Rishon.


Dans la première conversation enregistrée de l'histoire, vous aviez déjà du lashon ha'ra, discours qui nuit à une autre personne, vous aviez du rechilus engendrant la haine entre le récepteur qui devient la victime de l'auteur du discours et son sujet, et vous aviez du motzi shem ra qui est le mensonge, la diffamation.


Qu'est-ce que Dieu a fait ? Ce que Dieu a fait est absolument fascinant. Il a dit au Satan : tu existes parce que Je produis de l'énergie divine appelée « étincelles de sainteté ». C'est comme ça que tu survis. Tu es comme tous les autres malachimsanges, en ce sens que ton existence est stable, elle ne dépend de personne d'autre. Tu ne grandis pas et tu ne diminues pas. Tu restes le même comme tu as été créé. Tous les malachimanges, restent les mêmes, la façon dont ils ont été créés est la façon dont ils restent ensuite. La seule façon pour un être humain de survivre est d'être yonek - nourri, alimenté, de ces étincelles divines.

Cependant, Dieu fit alors la déclaration suivante au serpent : parce que tu as fait ce que tu as fait, Je ferai ce qui suit : à partir de maintenant, tu seras en compétition avec l'homme pour ces Etincelles Divines : À partir de maintenant, tu n'obtiendras plus ces Etincelles données directement par Moi à toi. Tu rivaliseras avec l'homme pour obtenir une certaine quantité de cette Energie Divine. Si l'homme fait Ma volonté, il obtiendra cette énergie et grandira énormément dans son "être". Toi, puisque tu n'as pas accès à ces étincelles qu'il prend, tu diminueras et, au final, si l’homme prend tout, tu mourras. Tu disparaîtras, avec tout ton entourage d'anges qui travaillent avec toi. Néanmoins, si l'homme commet des péchés, tu pourras prendre ses étincelles et survivre et grandir. Tu dépends désormais du comportement de l'homme, explique Dieu, ce qui, en fin de compte, bien sûr, est devenu le comportement des Juifs.


Nous sommes dans une relation avec le Satan, qui ressemble à une balance. Quand nous sommes en haut, il est en bas. Quand nous sommes en bas, il est en haut. C'est ce qu'on appelle une "relation réciproque". Nous ne sommes jamais égaux avec lui. Dieu a rendu l'existence, la survie, de cet ange appelé le "Satan" dépendante du Juif. Le Satan est le seul ange qui peut grandir. Si le Juif pèche, alors le Satan grandit en puissance. C'est ce qu'on appelle "tigbores ha'ra" - la prolifération du mal. Si le Juif fait des mitsvots, observe les commandements, le Satan diminue.


C'est une idée très importante à comprendre, que le Satan ne survit que parce que les Juifs lui donnent les Etincelles de Sainteté. C'est la première chose.


La deuxième idée est que le Satan n'est plus comme un ange ordinaire. Il peut grandir, changer son "être", en fonction du total des étincelles qu'il obtient.


Ce que Dieu a fait est étonnant en ce sens que, parce que le Satan peut grandir, il est sous l'illusion que Dieu met dans son esprit - étant le seul ange qui peut se développer en grandeur et en être - que s'il reçoit suffisamment d'étincelles de sainteté, il peut égaler Dieu - Oui ! C'est stupéfiant. C'est ce qu'on appelle la "merida" - la rébellion du Satan. Le Satan sait que Dieu est sans égal mais il pense que, en fin de compte, il peut égaler Dieu. Le RaMCHaL, Rav Moshe Chaim Luzzato, en parle dans « Daas Tefunot », chelek - portion, beit - 2 Il n'en parle pas beaucoup parce que c'est un concept incroyable, qu'un malach puisse imaginer que, s'il obtient suffisamment d'étincelles, son être peut devenir égal à celui de Dieu, mais Dieu lui permet de penser cela. Pourquoi ?


C'est une conséquence proportionnelle qui souscrit au concept de « mesure pour mesure ». Parce que le Satan a dénigré Dieu, le Satan est imprégné de l'illusion que Dieu peut être dénigré. Bien sûr, quand le Satan l'a fait, il mentait et il savait qu'il mentait mais, parce qu'il est maintenant sous l’illusion de le croire, pensant qu'il peut "grandir", cela soutient l'illusion que Dieu peut être affaibli, minimisé ; c'est sa punition. Il se promène – vole ? – partout avec cette illusion de qui il est et de ce qu'il peut devenir. C'est sa punition. Il a été changé pour souligner le mensonge initial qu'il a perpétré.


Ces mensonges et dénigrements de Dieu par le Satan et la conséquence subséquente du couplage de son destin à celui de l'Humanité, et finalement des Juifs, l'ont rendu responsable de la chute de l'Humanité. Le point de départ de ce mécanisme est dû au fait qu'il a menti à Adam et Chava. Ce que le Satan aurait dû dire, c'est : vous pourriez être comme Dieu - sans dénigrer Dieu - en disant que Dieu a mangé de l'arbre. Il n'avait pas besoin de parler du lashon ha'ra, rechilus et motzi shem ra. Mais il l'a fait et il savait qu'il mentait. Sa punition est qu'il souffre de l'illusion sur laquelle il a menti en premier lieu. Il y a une belle symétrie dans la dynamique de ce mécanisme.


Il y a un autre concept dont il faut parler concernant la transformation de Satan d'un malach classique à celui qui croit que, s'il recueille suffisamment d'étincelles, il peut augmenter sa sensation d'exister. Cette transformation a donné à Satan un "intérêt personnel". Il pense qu'il peut survivre et grandir pour devenir l'égal de Dieu, et donc son sens, nouvellement acquis, d’avoir un intérêt personnel, l'oblige à inciter les Juifs à pécher. Tenter les Juifs de pécher n'est pas la mission que Dieu lui a confiée - Non ! Il le fait pour survivre avec la perspective de grandir toujours plus, afin de pouvoir rivaliser avec Dieu. Le Satan a donc une motivation personnelle pour amener les Juifs à pécher et, parce qu'il a une motivation, il peut être soudoyé ! Si Dieu lui offre la possibilité d'obtenir plus de kedusha - sainteté, plus d'étincelles de sainteté, alors le Satan est susceptible d'être soudoyé. La capacité de soudoyer le Satan est très importante. C'est ce qu'on appelle "shochad l'Satan" - soudoyer le Satan.


Qu'est-ce que la vulnérabilité du Satan nous apprend ? Le travail du Satan est de mekatreg – poursuivre en Justice. Dieu pourrait dire : d'accord, ta poursuite est légitime, justifiée, et Je devrais punir les Juifs, mais voici ce que Je vais faire ; Je vais te donner quelque chose qui t’incitera à penser que tu peux amener les Juifs à pécher encore plus.


C'est génial ! pense le Satan. Si je peux les amener à pécher, j'obtiens encore plus de kedusha, j'obtiens une « existence » encore plus grande. Le Satan devient sujet à la corruption. Cela donne à Dieu un levier pour éviter d'exécuter la Justice sur les Juifs en espérant qu'ils feront techouva - repentance. Il y a eu de nombreuses fois où Dieu a fait cela.

Par exemple, Dieu dit au Satan : Je veux donner Eretz Yisrael aux Juifs.


Le Satan argumente : Que veux-Tu dire par « donner Eretz Yisrael aux Juifs » ? Ils ne le méritent pas. Selon la Justice, Tu ne devrais pas faire cela.


Dieu rétorque : tu as raison, mais voici ce que Je vais faire. Je vais permettre à tes gars, ceux que tu peux influencer pour faire le mal, d'être responsables de la création de l'État.


Entrez, Théodore Herzl.


Alors, le Satan pense : ce n'est pas une si mauvaise idée ! Ils vont ainsi contaminer l'État, faire pécher tous les Juifs qui viennent s’y installer et, si les Juifs pèchent, bingo ! J'aurai bien plus à "manger" et plus pour survivre, et peut-être même pourrai-je devenir l'égal de Dieu.


C'est là le pot-de-vin. Le Satan était en faveur de permettre la création de l'État d'Israël - disons, vers 1898, même si les Juifs ne le méritaient pas. L'intérêt personnel du Satan le rend susceptible d'être corrompu. Cela se produit souvent, et permet à Dieu d'éviter d'avoir à punir les Juifs dans le cadre des contraintes et des impératifs de la Justice.


La propension du Satan à accepter des pots-de-vin est aussi sa punition, bien qu’il l’ignore lui-même. Puisqu'il est enclin à accepter des pots-de-vin pour grandir, devinez quoi ? Il peut également être diminué, ce qui signifie qu'il pourrait également être anéanti. Si tous les Juifs accomplissent toutes les mitsvots ou s'ils souffrent suffisamment et obtiennent une kapparah – une expiation, le Satan mourra. C'est stupéfiant de s'en rendre compte. Du fait qu’il peut grandir, il peut aussi être diminué. Et parce qu'il peut être diminué, il peut être anéanti. C'est la plus grande des punitions pour lui. Il pense que le fait de pouvoir grandir est formidable, mais cela le soumet à la possibilité d'être vaincu et, finalement, anéanti. C'est ce qui se passe à la fin.


Il y a une chanson célèbre à la fin de la "Haggadah" de Pessah, appelée "Chad Gadya" qui dit que le Satan sera shechted - rituellement abattu, comme une chèvre. Il y a des discussions quant à ce qui lui arrive à la fin. Le Satan, en fin de compte, sera-t-il vraiment anéanti ou deviendra-t-il un "bon malach" lorsque Dieu supprimera l'illusion ? C'est une dispute (une discussion non tranchée, ndt).


Il semblerait qu'à cause du terrible péché qu'il a commis et de la chute subséquente de l'humanité à cause de ses mensonges et du dénigrement de Dieu, que finalement Dieu l'anéantira. Celui qui le fait est le Machia'h ben David. Cela mettra fin à l'influence satanique sur l'humanité. C'est pourquoi l'une des idées sur la rédemption du monde est relative à la mort de Satan.


Regardez l’intérêt : premièrement, le Satan est puni en ayant l'illusion que Dieu peut être dénigré et que lui peut être élevé et amélioré. Deuxièmement, c'est une punition, mais c'est aussi une incitation dont il profite afin de grandir. Un troisième "avantage" est que sa capacité de croissance signifie qu'il peut également être anéanti. Le fait qu'il puisse être soudoyé évite une énorme quantité de représailles aux Juifs. Ces compensations sont le résultat de ce qu'on appelle la "merida du Satan" - la rébellion du Satan. Tout cela a commencé au début des temps.


Stratégies sataniques

Ces idées sont une introduction très importante au Satan. Nous sommes maintenant en l'an 2022, ou 5782, (תשפב) et, croyez-le ou pas, mais le Satan est en train de mourir à cause des milliers d'années d'efforts des Juifs pour faire les mitsvots, et des souffrances qu'ils ont endurées en exil. Cela a repris une énorme quantité de sainteté - les étincelles - que le Satan avait acquises. C'est comme ça que les Juifs les reprennent, n'est-ce pas ? S'ils font techouva, ils les reprennent, en dépossèdent le Satan, diminuent sa réserve d'énergie de sainteté. S'ils souffrent en exil - et être en exil est l'une des principales manières de souffrir - le Satan commence à mourir, et il est en train de mourir. Cela n'en a pas l'air, mais il l'est, et 98% de ce qui était "ses étincelles" sont de retour entre les "mains" des Juifs. Cela s'appelle la « sitra d'kedusha » - le côté de la sainteté, par opposition à son côté appelé « sitra achra » - l'autre côté. Donc, que fait-il ? Il sait qu'il est en train de mourir à cause des Juifs et il sait que c'est une mauvaise nouvelle pour lui donc, quand on y pense, il n'a que trois stratégies possibles à adopter.


Une bonne façon d'illustrer cela est d'utiliser l'exemple d'un général menant une guerre. Supposons que l'armée du général n’ait plus qu’une dernière semaine de puissance de feu. Ses réserves de munitions sont sérieusement entamées. Il lui en reste pour une semaine ; ensuite c'est fini pour eux. Le général a trois options.


La première option est "le grand bluff". Il peut lancer l’équivalent de six jours sur les sept qui lui restent à l'ennemi, dans l'espoir de bluffer et les intimider. Ils penseront qu'il a beaucoup de puissance de feu en réserve, et ils viendront quémander la paix.


La deuxième stratégie consiste à envoyer certains de ses hommes en territoire ennemi, déguisés en citoyens, pour essayer de briser l’esprit combatif de l'ennemi, en disant : « Nous ne voulons pas la guerre ; nous voulons faire la paix », c'est ce qui s'est passé avec le Vietnam. Il y avait des dissidents qui s'opposaient à la guerre dans l'espoir qu'ils pourraient influencer leur pays pour qu'il arrête les combats.


La troisième stratégie consiste à trouver des alliés et à leur envoyer le message suivant : « Nous sommes à court de matériel, de ressources, d'armes. On a essayé de bluffer, mais ça n'a pas marché. Il ne nous reste plus qu'une journée en réserve. S’il vous plaît, envoyez-nous de nouveaux armements. »


Si les alliés envoient des armements, très bien. Sinon, le général et son armée, sa nation, sont finis. C'est exactement ce que fait le Satan. Nous comprenons maintenant, de son point de vue, trois événements très importants dans l'histoire.



Les Stratégies Sataniques qui ont Fait l’Histoire

Le premier événement est l'Holocauste. L'Holocauste regroupe de nombreuses idées, vu du point de vue du Plan de Dieu, associé à la stratégie de Satan. La stratégie de Satan était d'impliquer, comme il l'espérait, toutes les nations du monde, pas seulement l'Allemagne, l'Ukraine, la Pologne. L'Amérique et la Grande-Bretagne ont refusé l'entrée des Juifs en Israël et, ce faisant, ont contribué à la destruction, à la mort, du peuple Juif. Croyez-moi quand je vous dis qu'ils seront tenus irréfutablement responsables de leurs contributions.

Le Satan espérait que cela effrayerait et découragerait les Juifs en voyant le monde entier, fondamentalement, hostiles envers eux. Personne ne vient à leur défense, alors ils abandonneront et diront : « Dieu nous a abandonnés et, si Lui nous a abandonnés, pourquoi garder les mitsvots ? L'Alliance n'est plus d’actualité », c'est ce que le Satan espérait être la conclusion logique dominante. Cela se traduirait par le péché et le succès dans l'obtention des étincelles de sainteté qu'il espérait obtenir. De son point de vue, l'Holocauste était une stratégie et une opportunité extraordinaires. C'était "le grand bluff". Cela a-t-il fonctionné ? Non.


Les Juifs sont revenus lentement et de nombreux Juifs, au contraire, ont fait d’immenses actes de droiture en réponse à l'Holocauste. L'idée principale est que le Satan a échoué dans ses efforts pour retourner les Juifs contre Dieu bien que, dans une certaine mesure, il ait réussi en termes de distractions offertes par les Mouvements Réformés et Conservateurs à la suite de l'Holocauste. Dans l'ensemble, cependant, il a échoué.


Il a donc opté pour la deuxième stratégie. Il a demandé à ses propres "soldats" d'aller en terre ennemie pour les convaincre d'abandonner. C'est la fondation de l'État d'Israël. Il prend les Juifs qui veulent abandonner le judaïsme - qui sont-ils ? – le Erev Rav, et leur donne le contrôle. Qui sont-ils ? Ce sont des Juifs qui soutiennent que la Torah n'est pas unique ; c'est de la grande littérature, comme Shakespeare. Ils disent, comme l'a dit Shimon Peres, "Nous sommes des citoyens du Moyen-Orient." Le non-sens absolu de ce qu'il a dit… c'est le Erev Rav qui veut détruire, dans une certaine mesure, le judaïsme. Ils ne veulent pas permettre à Dieu de régner sur les Juifs. Ils veulent régner. Ils veulent changer l'identité d'un Juif en une personne qui est un "Hébreu avec une culture", et non une personne ayant un contrat, une alliance avec Dieu.


C'est ce que fait le Satan en 1948, après avoir été soudoyé. L'État est en train d'être fondé, et il espère que le Erev Rav, les sionistes laïcs - et non les sionistes-religieux - emmènera tous les Juifs émigrant en "Palestine", en Israël, et les rendra irréligieux, ce qu'ils ont fait. C'était la deuxième stratégie, mais cela n'a pas fonctionné. Il y a beaucoup de religieux en Israël, qu'ils soient sionistes ou hareidim, etc., qui suivent la religion de Dieu, suivent le judaïsme. Ainsi, le Satan, dans l'ensemble, a échoué.


Le Satan s’engage maintenant dans la troisième stratégie. Il a besoin d'étincelles de sainteté de quelqu'un d'autre, mais le problème est que les seuls qui peuvent lui fournir des étincelles sont les Juifs lorsqu’ils font des péchés. Il n'y a personne d'autre qui a des étincelles de sainteté, n'est-ce pas ?


Le Maharal dit qu'il existe une nation qui a ses propres étincelles de sainteté - Ismaël, les Musulmans, les Arabes ! Ils ne gagnent ni ne perdent d'étincelles via le Satan ; ils ont les leurs. Seul Edom, Essav, obtient ou perd des étincelles via le Satan. C'est pourquoi Avraham Avinou a dit : "Halevai que Yishmael vive devant toi." Cela signifie que les Ismaélites, les Arabes, devraient pouvoir recevoir des étincelles de Toi, Dieu, directement, et non par l'intermédiaire du Satan. Lorsque les Arabes, dans une certaine mesure, font des bonnes choses - et ils font beaucoup de choses qui ressemblent à la pratique judaïque, c’est un mélange de judaïsme et d'autres principes religieux, alors ils obtiennent des étincelles directement de Dieu.


Alors, le Satan s'approche de l'ange d'Ismaël et lui dit : J'ai besoin d'étincelles que tu peux prendre directement, car j’arrive au bout de mes dernières réserves.


L'ange d'Ismaël dit : attends une minute ! Jusqu'à présent, qui a été ton premier-né, tes principaux leaders ? Il fait référence à Edom, les descendants de Essav. Si tu veux mes étincelles, tu dois donner aux Arabes la primauté, faire d'eux tes premiers-nés, les rendre dominants sur Edom. C'est une déclaration incroyable que fait l'ange d'Ismaël.

Si c'est comme ça, très bien, raisonne le Satan. Son peuple, les Ismaélites, doit devenir dominant. Il dit : d'accord. Je vais le faire tout de suite.


Je veux souligner quelque chose de très important, la différence entre le christianisme et l'islam. Le christianisme cherche à convertir les Juifs à sa plate-forme, à sa théologie. Pourquoi ? Leur ange est le Satan qui ne peut se nourrir, "s’alimenter" de ces étincelles des Juifs que lorsqu'il peut les amener à pécher. Ainsi, le christianisme a tout intérêt à amener les Juifs à pécher ou à se convertir.


Cependant, Ismaël lui n'en a pas besoin. Ils tirent leurs étincelles directement du Ciel, donc ils ne sont pas vraiment intéressés à convertir les Juifs. Ce qu'ils veulent, c'est la soumission des Juifs, leur reddition à Ismaël, faisant d'eux la nation dominante. Ils ne sont pas intéressés à convertir les Juifs. Ils veulent que la nation juive, qu'ils appellent « dhimmies », admette que les Ismaélites sont suprêmes. Le comportement d'Ismaël, lorsqu'il conquiert les Juifs, dépend de qui est le malakh d'Ismaël et de l'interaction de ce malach avec le Satan.


Le marché avec l'ange d'Ismaël

Le malach d'Ismaël dit : d'accord. Je le ferai si vous acceptez que mon peuple, les Arabes, domine Edom. De qui parle-t-il ? L'un d'entre eux est l'Amérique. Ce qui s'est passé était incroyable ! Sorti de nulle part, un musulman qui se dit chrétien mais qui a vraiment grandi en musulman avec un père musulman, et a fréquenté une église bien qu'il soit vraiment musulman, un "musulman caché", a été élu président - Barack Obama. C'était un miracle absolu.


Il était un « organisateur communautaire » sans aucune expérience en politique nationale. Il a organisé des communautés à Chicago. Comment diable ce type est-il devenu Président des États-Unis ? Ce qui est encore plus remarquable, c'est son investiture. C'était plutôt un sacre. Les gens le considéraient comme s'il était le messie. En 2008, le langage utilisé pour parler de lui était presque messianique. En plus de son statut élevé, il avait le contrôle de la Chambre et du Sénat. Il avait un pouvoir complet sur Edom. Alors, considérez-le comme un musulman contrôlant les États-Unis. C'est le marché que le Satan a conclu avec l'ange d'Ismaël. C'est pourquoi Obama est devenu président.


Du point de vue de Dieu, Ismaël doit faire Techouva. J'ai mentionné dans le dernier shiourconférence, que Essav ferait Techouva à la Fin des Temps. Ismaël aussi. Comment le savons-nous ? Dans la Torah, Ismaël fait techouva. Quand Avraham est décédé et que les deux fils sont venus l'enterrer, Ismaël a donné à Its'hak l’honneur de passer en premier. C'était une expression de contrition. Chazal enseignent qu'un tel geste était un acte de repentir.


Obama, du point de vue de Dieu, devait amener les Arabes, les musulmans, à faire techouva et à faire la paix avec Israël. Le problème était que la personnalité d'Obama l'en empêchait. C'est une personne extrêmement arrogante. Au lieu de se repentir, il a dénigré le peuple Juif et défendu les Arabes. Il est devenu le porte-parole des musulmans et a exacerbé la distinction entre les Juifs et les Musulmans plutôt que de les unifier. Ainsi, Obama a échoué dans sa mission d'aider Ismaël à se repentir.


Cette mission a ensuite été confiée à Trump et Trump l'a fait. Il a créé les « accords d'Abraham ». Obama aurait pu réussir cet exploit, mais il a échoué en raison de sa propre mégalomanie. Trump aurait totalement réussi sans ce que j'ai mentionné la semaine dernière : Dieu doit satisfaire la Justice. Lorsque Dieu appuie sur le "bouton de redémarrage" - ce qu'Il a fait et dont j'ai parlé la semaine dernière - ce qui se passe est un concept incroyable, le Satan commence à mourir. Pour que le malach d'Ismaël donne ses étincelles de sainteté au Satan, le Satan doit permettre aux musulmans de régner, ce qu'ils ont fait, via Obama, pendant huit ans.


Ce que nous voyons maintenant est une chose incroyable ; il y a une guerre en cours. Quel genre de guerre ? Il y a le mal d'Ismaël appelé le "ra she'b'Ishmael", qui est Obama et les gens qui sont avec lui, ce qu'on appelle le "Deep State". C'est le même genre de guerre que celle entre le bon aspect de Essav/Edom et le mauvais, que j'ai décrit la semaine dernière. La bonne partie de Essav/Edom qui doit faire techouva est représentée par Trump et l'Amérique de Trump qui est en guerre avec la partie perverse de Essav/Edom, le Parti démocrate, les libéraux, les progressistes, etc. Puisque le Satan est en train de mourir, il doit maintenir la domination d'Ismaël sur Edom. Ce à quoi nous assistons est satanique.


Vous remarquerez ce phénomène appelé "Trump mania". Nous n'avons jamais vu pareille chose auparavant. Nous n'avons jamais vu une haine aussi aigue pour une personnalité politique, une obsession aussi déterminée à détruire un homme. En réalité, tout le Comité du Congrès du 6 janvier qui enquête sur cet événement est là pour détruire Trump. C'est là son objectif ; le diffamer et empêcher le peuple américain de voter pour lui en 2024.

Ils savent que Trump a fait une énorme erreur en sous-estimant le pouvoir, la détermination du Mal à le détruire. Et ils l'ont détruit. On sait qu'Hillary a payé le dossier inventé pour l'incriminer. Dans un sens, elle s’est vengé de lui pour avoir dit qu'il la mettrait en prison pour tous les crimes qu'elle avait commis. Trump a échoué à comprendre la détermination impitoyable du mal. Ils savent que s'il redevient Président, il détruira l'establishment, qu'il s'en prendra à eux parce que c'est sa nature. Il leur donnera une leçon qu'ils n'oublieront jamais. Ils anticipent cela et c'est pourquoi ils ont une peur bleue, et feront tout pour s'assurer qu'il échoue dans sa tentative de devenir Président. Ils essaieront de trouver un crime qu'il a commis, ou tout ce qu'ils pourront faire d’autre pour l’empêcher.


Tout cela est satanique. Le Satan ne veut pas de Trump. Il ne veut pas que Trump finalise la techouva de Essav. En l’occurrence, Trump aidera le peuple Juif à faire le tikkoun qui détruira le Satan. Trump assistera au tikkoun en rapport avec la prophétie dont j'ai parlé la dernière fois, celle donnée à Rivka lorsqu'elle était enceinte. On lui a dit "rav ya'avod tzair" - l'aîné servira le plus jeune. Cela explique la guerre interne qui se déroule en Amérique, la scission entre les forces du yetzer ha'ra qui essaie d'embrigader tous ceux qui peuvent être influencés à démolir Trump, et tous ceux qui veulent redonner à l'Amérique son caractère et sa stature "normale". C'est cela qui est en train de se passer.


Ce que Trump a fait est une réalisation formidable. Regardez comment il a aidé le peuple Juif ! Comme je l'ai expliqué la semaine dernière, il a fait les "accords d'Abraham" et bien d'autres choses. Il aurait dû gagner le prix Nobel de la Paix. Personne n'a fait ce qu'il a fait. Il n'a pas remporté le prix parce que les gens au pouvoir le détestent pour avoir initié le processus par lequel Ismaël fait techouva. Les Arabes travailleront avec Israël même si c'est par peur de l'Iran. Ils se rendent compte qu'Israël est une nation en plein progrès : haute technologie, conservation et dessalement de l'eau, impression 3D, clés USB, support exosquelette pour paraplégie et handicap des membres inférieurs, robotique, et bien plus encore…Il existe de nombreuses industries dans lesquelles Israël possède une expertise unique pour diriger et éclairer le monde. Les Arabes, du moins les Sunnites, réalisent qu'ils ont tout à gagner s'ils rejoignent Israël.


Outre le mouvement des Arabes envers Israël, Trump a déclaré que Jérusalem était la capitale et y a déplacé l'ambassade. Il a reconnu le Golan, tout simplement incroyable ! Il a fermé le consulat à Jérusalem qui fournissait des services aux Musulmans. Il a combattu l'ONU lorsqu'elle a condamné Israël ou adopté des résolutions qui la critiquaient. C'est vraiment qui est Trump ; c'est Essav/Edom qui fait techouva. Le Satan le hait. En fait, le Satan essaie de le détruire. Si Trump est « libéré », il détruira la capacité du Satan à survivre. Il est un ennemi pour tant de gens, comme le Parti Démocrate, mais aussi pour le Satan. C'est ce qui sous-tend l'obsession de détruire Trump. C'est satanique, ce n’est pas normal. Croyez-moi, quelque chose comme ça ne s'est jamais produit dans l'histoire américaine auparavant.

Si Obama est le compromis entre le malach d'Ismaël et le Satan, le malach de Edom, cela ne peut durer que deux mandats. Un Président ne peut occuper ce poste plus de deux mandats. Par conséquent, nous pourrions penser que l'accord est dépassé, mais ce n'est pas le cas, parce que Biden est un pion entre les mains d'Obama. Nous savons que Biden ne dirige pas l'Amérique ; il n'en est pas capable. Tout le monde sait que c'est une marionnette. Alors, qui dirige Biden ? – Obama ! En d'autres termes, le Satan a trouvé le moyen de continuer son accord avec l'ange d'Ismaël. Son gars peut encore être Président par procuration. Joe Biden est son mandataire et tout cela est Satanique. C'est pourquoi Biden fait exactement ce qu'a fait Obama pendant sa terrible présidence. Obama était terrible sur le plan économique, terrible en ce sens qu'il a donné à l'Iran la capacité de construire une bombe - je ne vais pas aborder cela ni les autres choses qu'Obama a faites pour nuire à l'Amérique. Cela signifie qu'Ismaël gouverne toujours Edom.


L'inflation détruit l'Amérique ; l'essence coûte plus de cinq dollars le gallon. Il y a un afflux massif d'immigrants illégaux, des millions qui affluent sans aucun contrôle. Il y a des crimes gratuits dans les villes… Ce qui est étonnant, c'est qu'il l'a fait en un an seulement, comment il a changé l'Amérique. C'est l'œuvre d'Obama et de quelques autres comme Susan Rice, Ron Klain. Ils dirigent Biden.


Cela vaut la peine de relever que New York est la beauté et la puissance de l'Amérique, et que cela touche à sa fin. La tefilla- prière de "Tachanun" dit : "Combien de temps encore ta force et ta puissance seront-elles en captivité, et ta beauté sera-t-elle entre les mains de l'ennemi ?" L'Amérique, en tant que Edom, possède une grande beauté, puissance et succès. New York en a été l'expression, mais depuis que l'Amérique est ravagée - non seulement à cause d'Ismaël mais à cause de sa propre immoralité, comme avec les LGBTQ, puisqu'elle n'est plus un phare pour le monde, alors New York le reflète. Dieu dégrade New York.


La beauté et la puissance de l'Amérique, d'Edom, reviennent au peuple Juif, alors Israël se lève. La « Start-up Nation » est en train de monter parce que le Oz—la puissance, et Tiferet – la beauté, est une conséquence des étincelles de sainteté qui sont actuellement entre les mains du Satan, c'est pourquoi Edom l'a depuis bien longtemps. Mais, si le Satan est en train de perdre, alors la beauté et la puissance, le succès et les étincelles doivent revenir aux Juifs et se manifester par l’ascension d'Israël. On l’appelle "Start-up Nation" pour une raison. Le Satan est en train de perdre ses étincelles et, par conséquent, les étincelles dans les mains du Satan, dans la "main" de Edom, se manifestent par le déclin de New York.


Savez-vous combien de personnes sont assassinées à New York ? Je ne parle même pas de Chicago, qui est la "ville du meurtre" où des milliers de personnes ont été assassinées. Une telle décomposition est partout aux États-Unis - San Francisco, Seattle, Los Angeles, Minneapolis, Saint Louis… Elles sont toutes en train d'être détruites. C'est ce que fait la présidence Biden par procuration. C'est Biden de mèche, ensemble, avec Obama. Nous assistons à la « guerre ultime », où Edom est en train d'être détruit principalement à cause de la position qu'il a prise sur les LGBTQ. L'Amérique est entraînée dans une guerre civile, mais pas militairement, politiquement. L'Amérique est un pays divisé. C'est le Mal de Edom et Ismaël quand il domine.


La Cour Suprême a annulé le jugement « Roe contre Wade », ce qui est une bonne évolution même s'ils n'ont pas complètement supprimé l'avortement. Ils ont renvoyé la décision à chacun des États. Savez-vous combien de bébés ont été tués au cours des quarante-neuf ou cinquante années où « Roe contre Wade » était en vigueur ? — 66 millions ! L'Amérique a commis un meurtre à grande échelle. Au moins, la Cour Suprême a renversé cela et elle a au moins amorcé une tendance dans laquelle le gouvernement fédéral n'est plus responsable de ces décisions. Il s'incline devant les législatures des États qui, espérons-le, réduiront le nombre d'avortements pratiqués en Amérique.


Ce qui m'intéresse, c'est que Dieu impose une sanction à la Cour Suprême. Elle n'a pas pris de mesures pour corriger les malversations dans les résultats des élections qui ont eu lieu quand Trump a perdu et Biden a gagné. Il ne fait aucun doute que la Pennsylvanie a organisé une élection illégale et inconstitutionnelle. Son gouverneur, son secrétaire d'État – le gouvernement de l'État – ont modifié les lois électorales. Seules les législatures des États sont autorisées à le faire. Le vote en Pennsylvanie était complètement illégal et inconstitutionnel ! Lorsque le Texas a tenté de poursuivre la Pennsylvanie devant la Cour Suprême au motif que le vote de cet État était inconstitutionnel, et accusait la Pennsylvanie de porter atteinte au droit du Texas à un résultat juste et équitable, la Cour Suprême a ignoré cela. Incroyablement, la Cour Suprême a répondu au Texas : « Vous n'avez pas qualité pour agir ». Comment ? La Cour Suprême est précisément l'arbitre ultime de ces différends. En tant que Cour de Justice Noachide, ils ont juré de faire respecter la constitution.


Alors, Dieu a dit, en effet : parce que vous avez dégradé votre capacité à obéir aux lois dont vous êtes vous-même l'autorité ultime, alors vous serez dégradé aux yeux de l'Amérique. Lorsque « Roe contre Wade » a été renversé, il y a eu une explosion de manifestations et de protestations. La Cour Suprême a perdu une part importante de respect et de légitimité aux yeux du Peuple Américain en guise de punition, pour avoir refusé d'exercer son autorité, son devoir, d'arbitrer avec équité. C'était sa punition pour avoir permis à la fraude électorale de ne pas être sanctionnée.



J'ai essayé d'introduire des idées pour expliquer ce qui est en train de se passer. J'ai expliqué l'histoire du Satan, à quel point il est différent de tout autre être angélique, ses attributs uniques qui lui ont été donnés pour aider le peuple Juif à survivre. Les Juifs, à bien des égards, ont mis Satan « à genoux » et il le sait. C'est pourquoi il a pu influencer l'Amérique d'une manière insensée, en essayant de détruire Trump, parce que Trump est le plus grand ennemi du Satan. Le travail de Trump en tant que Essav faisant techouva est d'aider les Juifs, ce qu'il a remarquablement fait. Le Satan a influencé l'Amérique dans la guerre contre Trump. Ce conflit a provoqué une puissante guerre civile politique très dangereuse. L'Amérique est sévèrement divisée et on ne sait jamais jusqu’où cela mènera.

Ismaël continuera à dominer l'Amérique à travers Obama qui est toujours un pseudo-Président dirigeant secrètement Biden, permettant au Satan d’être yonek – de se nourrir, de la kedusha des étincelles qu'il est capable de prendre.


Ce sont les dynamiques opérationnelles sous-jacentes qui expliquent ce qui se passe. Le Satan fait des choses désespérées afin de sécuriser la mainmise du Erev Rav en Israël, d'écraser la capacité des Juifs à observer la Torah en permettant au Erev Rav - Bennett, Lapid, Lieberman et les autres, de nuire à la tradition Juive et de défier la communauté observant la Torah. Cela aussi est satanique. Le Satan pousse les Juifs à pécher et il se nourrit de leurs étincelles de sainteté.


La conclusion est qu'il est en train de mourir, oui, et la bonne nouvelle est qu'il va mourir. Lui et tous ses assistants angéliques et son système disparaîtront et ce sera un choc. Je terminerai par un midrash dans "Yalkut Shimoni", page 499 dans le seferlivre, de "Yeshayahu". Il dit : « Dieu cache la Lumière Messianique sous Son trône ». La Lumière Messianique est la révélation complète de la Présence de Dieu, comme je l'ai expliqué précédemment. Le Satan a vu cela, alors il a demandé à Dieu : "Qu'est-ce que c'est ? Quelle est cette Lumière que Tu caches ? »


Dieu répondit : « Je vais te le montrer », et Il a révélé la Lumière Messianique au Satan. Le midrash continue en disant que, lorsque le Satan a vu la Lumière Messianique, la révélation complète de la Présence Divine, le renversement complet des Ténèbres de la Création, le Satan a tremblé de peur parce qu'il a réalisé qu'il ne réussirait jamais. Le midrash ne dit pas que le Satan n'existera plus. Dieu lui a caché les informations explicites quant à l'issue de son existence, mais Il lui a révélé que Dieu apportera, en fin de compte, la Rédemption au Peuple Juif. Ce sera un moment où lui, le Satan, n'aura plus d'emprise sur eux. Il ne dit pas que Dieu lui a révélé sa propre disparition parce qu'il réaliserait la complète absurdité de tout cela, et que Dieu voulait que le Satan poursuive son œuvre. Mais le Satan a vu la Lumière et a réalisé ce qui, finalement, arrivera, que les Juifs régneront en Maîtres, ils régneront sans que le Mal n'existe plus.


Nous ne pouvons pas commencer à comprendre ce que le Satan fait à un être humain, ce qu'il fait aux Juifs. Il est capable de dissimuler et d'obscurcir la capacité des Juifs à se rapprocher de Dieu. C'est satanique. Un jour, tout cela prendra fin. La mort finira. La maladie finira. L'incapacité de "voir" Dieu, de connaître Dieu, de faire l'expérience de Dieu, prendra fin avec la disparition du Satan. Espérons que, pendant ces trois semaines, c'est exactement ce qui se passera, et conduira à un Tisha b'Av qui n'est même pas le jour du jeûne car cette année il tombe le Chabbat et donc c’est nidche - ajourné, repoussé au dimanche. Espérons qu'une fois repoussé, cela prendra fin et ne sera plus le Tisha b'Av du deuil, de la tristesse et du désespoir insupportables. Au contraire, puisque le Machia'h ben David est né à Tisha b'Av - c'est ce qu'il est dit même si cela ne veut pas dire qu'il est né, littéralement, ce jour-là - cela signifie que les Juifs pleurent et sont en exil depuis des milliers d'années, et que ce mérite donne naissance au Machia'h ben David.


Espérons que c'est bien cela, que nous arrivons maintenant à la Fin, quand le Satan va maintenant s'évaporer, être annihilé, et le monde entier connaîtra la vraie gloire de Dieu Lui-même.


Merci !